screenshot.47136

 

1. Particularités

Le croiseur américain tiers III St. Louis, parmi les premiers que vous manierez dans la branche US.

Le croiseur américain tiers III St. Louis, parmi les premiers que vous manierez dans la branche US.

Plus gros que les destroyers et pourtant plus petits que les cuirassés, les croiseurs ("CA" pour armored cruiser) peuvent avoir de nombreux rôles selon leur branche : en effet, tous n’ont pas les mêmes forces et faiblesses. Leur tâche va donc varier de la chasse aux destroyers (pour les plus rapides) à l’affrontement direct avec l’équipe ennemie (pour les plus lourds) en passant évidemment par l’élimination des avions adverses grâce à un impressionnant armement anti-aérien. Ils ne sont donc pas seulement réservés aux joueurs qui hésitent entre destroyers et cuirassés, mais aussi à ceux qui veulent pouvoir être utiles dans n’importe quel cas de figure.

Les croiseurs peuvent compter sur une bonne mobilité, sur une armure robuste et sur des canons puissants pour être une menace contre n’importe quelle cible, même face à un destroyer particulièrement mobile. Leur armement très varié peut inclure des torpilles et un avion de reconnaissance en plus des traditionnels batteries d’artillerie. Avec une cadence de tir très élevée (le cauchemar des destroyers), ils forment aussi une très bonne école pour les néophytes qui voudraient apprendre à tirer sans avoir à attendre une minute pour corriger leurs tirs.

Forts de ces caractéristiques, les croiseurs vont donc soutenir les cuirassés dans leurs batailles à moyenne portée, chasser les destroyers grâce à leur bonne cadence de tir, capturer les objectifs et organiser à la fois les assauts de la base ennemie et la défense du territoire.

 

2. Nations

  • USA USA : assez faciles à jouer, les croiseurs américains excellent dans de nombreux domaines. Ils sont bien armés, bien protégés et disposent de formidables batteries anti-aériennes (surtout à partir du tiers VI). Avec une bonne puissance de feu (du gros calibre arrive au tiers VIII), une bonne résistance et une bonne mobilité, les croiseurs de la marine US sont plutôt équilibrés et très populaires. Leurs problèmes : ils n’ont plus de torpilles après le tiers V et ont une silhouette assez imposante, plus facile à toucher. A noter que ce n’est qu’à partir du tiers V que ces croiseurs deviennent dotés d’un avion de reconnaissance.
  • Japon IJN : s’ils n’ont pas un anti-aérien très brillant et demandent un peu plus de doigté, les croiseurs de l’IJN ont quand même des atouts. En particulier leurs torpilles, supérieures à celles des croiseurs américains au détriment de canons beaucoup trop lents. A partir du tiers IV, ces croiseurs sont aussi dotés d’un avion de reconnaissance qui permet de tirer plus loin et de varier les plaisirs. On notera un très mauvais moment à passer au tiers V,  avec le lent et détesté croiseur Furutaka.
  • ussrflag URSS : les croiseurs soviétiques jouissent d’une excellente portée de tir et possèdent souvent des canons forts corrects. Au fil de la progression la branche fait aussi de la manœuvrabilité et de la discrétion ses points forts.. On notera un très bon moment à passer au tiers V, le Kirov, excellent avec – entre autres – ses canons lourds. Il est hélas compensé par le tiers VIII, le Chapayev, qui manque cruellement de puissance.

 

3. Tactiques

3.1 Torpilles

Les croiseurs se reposent moins sur les torpilles que leurs confrères les destroyers, mais elles sont tout de même importantes. Reportez-vous à la partie du guide consacrée aux destroyers pour lire ce que nous conseillons à propos de ces armes si étranges.

3.2 Rôle

WOWSaa

Avec tant de canons anti-aériens, vous avez intérêt à les prendre en compte dans votre stratégie.

Votre manière de jouer un croiseur va dépendre des caractéristiques de votre navire.

  • Si l’armure et les points de vie sont un atout : vous avez sans doute une bonne puissance de feu pour aller avec ça, c’est l’occasion d’aller au front pour encaisser à la place de vos potes moins fortunés et de faire des dégâts corrects. Comme vous êtes quand même moins une menace que les cuirassés, vous allez moins attirer le feu ennemi qu’eux et donc rester en vie un peu plus longtemps.
  • Si c’est la mobilité qui fait votre force, vous allez en toute logique en profiter pour chercher les points faibles dans la défense ennemie ou chasser les destroyers. Votre manœuvrabilité vous permettra d’éviter leurs torpilles tandis que votre rapidité vous autorisera à les rattraper pour les couler en seulement quelques bordées. Mais ça ne veut pas dire que vous ne servez qu’à ça : vous restez un croiseur, et donc apte à monter au front si le besoin s’en fait sentir ou à tirer sur des ennemis au loin pendant votre chasse.
  • Si vos batteries anti-aériennes sont parmi les meilleures de l’équipe, le mieux est d’en profiter pour servir d’escorte aux cuirassés moins fortunés que vous, ou à vos porte-avions si vous avez peur que ceux de l’ennemi aillent les chercher (une tactique fréquente chez les porte-avions). Avec votre DCA, vous pouvez interdire d’immenses zones de la carte aux avions ennemis. Forcés de faire un détour, ils perdront énormément d’efficacité dans la durée.

CB Login

© 2017 Aenigma. Tous droits réservés. **Designed by Exyr**